2019-03-10

Biographie de Yohanan ben Zakkai

L'entraîneur juif Yohanan ben Zakkai (animé environ 70 ans après JC) fut le principal auteur de la législation juive de son temps. Il a fondé une académie vitale à Yavneh.

Yohanan ben Zakkai était le plus jeune parmi les nombreux disciples du bon Hillel et de l'adversaire de Hillel, Shammai. C'est pourquoi, semble-t-il, Jochanan est né aux environs de 15 ans av. J.-C. Il a manifestement vécu jusqu'à un âge avancé, car il a survécu à la destruction du temple sacré de Jérusalem (70 après JC). La coutume parle de 120 ans. Ses pensées sensibles et sa diligence lui ont permis de se familiariser avec chaque domaine d'étude juif.

Jochanan ben Zakkai était membre du Sanhédrin de Nice à Jérusalem, une réunion de 71 étudiants ordonnés qui fonctionnait à la fois comme une cour suprême et une législature. Dans ce physique, Jochanan, un pharisien, discutait généralement avec ses collègues sadducéens des problèmes liés à la législation juive. Tandis qu’à Jérusalem, il présidait en outre une yeshiva vitale. Jochanan prévoyait que les Juifs ne pourraient pas être victorieux de leur bataille déterminée contre Rome. il fut néanmoins décidé que le judaïsme ne devait pas périr même après la destruction de l'État juif et du temple.

Alors que Jérusalem était assiégée, Johanan ne put obtenir la permission de quitter la ville. C'est pour cette raison que ses élèves l'ont fait sortir de Jérusalem dans un cercueil, probablement pour l'inhumation. Dès qu'il a quitté la ville, Yohanan est allé voir Vespasien et a demandé à la normale romaine d'épargner la ville de Yavneh sur la côte méditerranéenne, avec ses étudiants. En réponse à une coutume talmudique, Yohanan a prédit à Vespasian qu'il serait rapidement élu empereur, et lorsque cela est devenu vrai, Vespasian a accordé ses demandes au rabbin. C’était un tournant dans le passé historique juif, car dans cette ville sans importance de Yavneh, Johanan fonda une académie qui eut un impact immense.

Johanan n'a pas été officiellement désigné comme Nasi, prince ou chef du Sanhédrin, probablement parce qu'il n'était pas un descendant de Hillel ou d'un inventaire davidique, comme Hillel. Il assuma néanmoins les fonctions de ce lieu de travail et le titre de Rabban, ce qui signifie «notre portée», qui était généralement lié au rang de Nasi. Yavneh a changé Jérusalem en tant que nouveau siège d'un sanhédrin reconstitué, qui a rétabli son autorité et est devenu un moyen de réunir les Juifs.

Avec le temple parti, un substitut était vital pour le culte sacrificiel. Le vieux Yohanan recommanda de remplacer le culte du temple par des actes de bienfaisance; sous son affect, la synagogue et la maison d'examen ont changé le Temple. Le précepte vital a donc été établi que le judaïsme ne doit pas son existence à la terre ou à un sanctuaire, quelque soit la préservation du patrimoine juif non séculier - la Torah et ses enseignements. Ce précepte occupait une place importante dans la survie du judaïsme au sein de la diaspora.

Fidèle aux convictions de Hillel, Rabban Yohanan prône la paix entre hommes et nations. Il était scrupuleusement moral dans toutes ses transactions et sa conduite. Il a enseigné que l'attribut de caractère parfait qu'une personne pouvait posséder est un cœur coronaire efficace, qui, selon lui, comprenait toutes les vertus. Ses attitudes et doctrines élevées ont fait de Rabban Johanan ben Zakkai probablement l’entraîneur le plus respecté de ses instances.

Plus d'infos sur la biographie de Yohanan ben Zakkai 

Jacob Neusner, Une vie du rabbin Yohanan ben Zakkai (1960), est un examen normal efficace avec une bibliographie. Le sage et son travail sont mentionnés dans «Disciples du sensible» dans Louis Ginsberg, étudiants, étudiants et saints (repr. 1945). L'esquisse du travail de Johanan ben Zakkai à Yavneh figure au chapitre 7 de George Foote Moore, Le judaïsme dans les premiers siècles de la période chrétienne, vol. 1 (1927). Un compte rendu historique se trouve dans Heinrich Graetz, Le passé historique des Juifs, vol. 2, traduit par Henrietta Szold (repr. 1940).
Share: